Search
Close this search box.

Les effets dangereux des trajets domicile-travail sur votre cerveau

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Vous vous réveillez tous les jours ridiculement tôt, vous vous brossez les dents à moitié endormi et vous vous précipitez pour être prêt en 20 minutes, juste pour attraper le bus en ville. C’est une routine matinale que beaucoup de gens n’aiment pas trop. Les déplacements quotidiens, qu’il s’agisse de prendre le TGV, l’autobus ou l’autoroute, ne sont pas quelque chose que l’on attend avec impatience.

Je ne sais pas pour vous, mais je me suis toujours demandé pourquoi je trouvais cela si insupportable ? Des études montrent que 

les trajets domicile-travail ont un effet biologique sur notre esprit et notre corps qui provoque ces associations négatives, principalement par le biais du stress.

Découvronsce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous faisons la navette et pourquoi cela nous fait sentir si mal.

Le système de réponse du cerveau pendant le trajet domicile-travail

Disons que vous prenez l’autoroute pour vous rendre au travail et que vous êtes coincé pare-chocs contre pare-chocs dans la circulation. Vous regardez votre montre et vous pouvez dire que vous allez être en retard au travail. Vous commencez à vous sentir à la fois anxieux et frustré. Votre corps commence à se mettre en mode « fuite ou combat » et cela se produit parce que votre corps réagit à la chaîne de (petits) événements frustrants. Principalement le fait d’être bloqué et de vouloir urgemment aller plus vite et non pas parce que vous êtes réellement en danger.

Il y a aussi le fait d’être bloqué et de vouloir urgemment aller plus vite.

À ce stade, votre cerveau envoie des signaux nerveux le long de votre moelle épinière à vos glandes surrénales (près des reins) leur demandant de libérer la première hormone du stress : l’adrénaline. Dans le même temps, vous recevez également des signaux de votre cerveau lui indiquant de produire une autre hormone du stress appelée cortisol.

Maintenant, alors que vous êtes assis dans votre voiture, votre taux de sucre dans le sang augmente lentement tandis que votre pression artérielle et votre rythme cardiaque augmentent de façon spectaculaire. Bien que vous n’ayez pas pris votre café sur le chemin du travail, vous vous sentez pleinement éveillé et alerte: c’est le stress à l’œuvre.

Cette réponse au stress n’est pas entièrement mauvaise. L’idée fausse est que tout stress est mauvais. Nous avons de nombreuses hormones induisant le stress qui sont utiles à notre apprentissage et à la formation de la mémoire. La forme négative du stress se produit lorsque nous sommes fréquemment stressés, nos glandes surrénales sécrètent des hormones de stress à un rythme plus rapide et un stress chronique est produit.

C’est là que les choses commencent à se gâter.

Mort par trajet

Les choses deviennent moches lorsque vous êtes constamment confronté au stress et les navetteurs sont plus exposés à ce stress chronique. Des études ont prouvé que le fait de s’exposer à des semaines, des mois ou même des années de stress répétitif peut non seulement affecter la santé de votre corps, mais aussi celle de votre cerveau.

L’effet le plus choquant pour le cerveau est que le stress chronique peut altérer le nombre de cellules cérébrales de votre mémoire. La surdose de cortisol qui est libérée lorsque vous êtes stressé endommage la partie de votre cerveau associée à votre mémoire. Les neurones de votre cerveau sont surchargés trop fréquemment et sont littéralement excités à mort lorsqu’ils sont confrontés à trop de stress.

La pression désagréable exercée par le stress chronique va au-delà de la perte de quelques cellules cérébrales de la mémoire et va jusqu’à raccourcir votre durée de vie.

 

Comment minimiser le stress pour votre prochain trajet ?

Le fait est que le  » stress par trajet  » restera probablement le même la majeure partie de votre vie. Il est très difficile de faire le choix de déménager plus près du travail juste pour éviter ces effets à long terme du stress chronique. Cependant, vous pouvez améliorer votre trajet pour réduire la quantité de stress à laquelle vous êtes confronté au quotidien en essayant certaines de ces astuces :

  • Écoutez du Mozart pour diminuer l’anxiété ;
  • Essayez différents itinéraires pour vous rendre au travail afin de changer les choses;
  • Passez aux transports en commun (même s’ils sont nuls) de temps en temps afin d’augmenter vos mouvements corporels ;
  • Partez plus tôt au travail pour éviter les embouteillages.