Search
Close this search box.

Les normes de performance énergétiques des entreprises

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Dans le cadre du développement durable, les entreprises françaises se doivent de se mettre aux normes pour une plus grande efficience énergétique. La performance énergétique d’une entreprise est soumise à la norme ISO 50001, établie par l’Organisation Internationale de Normalisation (OIN). Elle ne possède pas de caractère obligatoire, mais elle est fortement recommandée. En effet, les grandes entreprises doivent faire l’objet d’un audit énergétique quadriennal sauf si elles sont certifiées ISO 50001. La volonté des entreprises de participer à l’amélioration, puis à la préservation des conditions environnementales, est la RSE ou Responsabilité Sociétale des Entreprises. 

ISO 50001 : la norme de performance énergétique des entreprises

 

Le management de l’énergie est désormais un principe appliqué par la grande majorité des entreprises désireuses d’améliorer leur performance énergétique : 

  • efficacité énergétique dans la chaine d’approvisionnement ;
  • bonnes pratiques et bons comportements ;
  • réduction de l’émission de gaz à effet de serre ;
  • une bonne gestion des ressources énergétiques.

Il est possible d’obtenir plus d’informations sur la norme ISO 50001, la RSE et l’économie d’énergie au sein des entreprises sur les sites Web dédiés à ce sujet. 

 

Les avantages procures par la certification ISO 50001

 

La réduction des couts énergétiques 

La certification permet de réduire la consommation en énergie au sein de l’entreprise et par conséquent, les coûts énergétiques également. En effet, il faut réunir certaines conditions pour se mettre en conformité avec la norme énergétique, parmi lesquelles se trouve le management de l’énergie. Cette méthode permet d’améliorer l’efficacité énergétique de l’entreprise. Les entreprises certifiées ISO 50001 qui utilisent l’électricité plus intensivement que les autres peuvent aussi bénéficier d’une réduction du TURPE (Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Électricité).

 

La réduction de l’impact environnemental

En plus des avantages financiers procurés par la norme ISO 50001, les impacts des activités de l’entreprise sur l’environnement sont amoindris. En effet, la politique énergétique mise en place par les structures souhaitant être certifiées intègre principalement : 

  • la sensibilisation des employés aux bonnes pratiques de consommation énergétique ;
  • l’identification des postes les plus énergivores et y renforcer la performance énergétique ;
  • le fait de privilégier l’achat de produits et de services économes en énergie ;
  • la conversion de la flotte des véhicules d’entreprises à l’électrique ;
  • appliquer les principes de l’éco-construction ;
  • la réduction de la consommation énergétique liée au numérique ;
  • le choix d’une source d’énergie aux émissions de gaz à effet de serre moindres ;
  • l’entretien des équipements pour optimiser leur durabilité.

Une meilleure image de marque pour l’entreprise

La mise en conformité avec les normes énergétiques concrétise l’engagement de l’entreprise et la reconnaissance de sa responsabilité environnementale. La prise de conscience écologique est désormais établie chez les consommateurs actuels. Par conséquent, les sociétés et les entreprises écoresponsables ont plus de succès auprès de ces derniers. 

 

Comment bénéficier de la norme énergétique ? 

 

La collecte des données énergétiques

Avant de procéder à l’optimisation de la consommation énergétique, il est nécessaire de rassembler toutes les données liées. Il s’agit, par exemple, des factures d’énergie. On peut le faire en interne ou faire appel aux services d’un consultant énergétique. Un logiciel de gestion de données stratégiques peut aussi être d’une grande aide pour gagner du temps. 

 

Les démarches de certification

La demande de certification doit se faire auprès d’un organisme titulaire de l’accréditation pour la norme ISO 50001. Ensuite, voici les étapes à suivre : 

  • une visite d’évaluation, qui n’est pas obligatoire ;
  • un audit initial (analyse des données et rencontre avec les équipes) ;
  • une restitution et la remise du rapport et du certificat (6 à 18 mois), qui sera valide pendant 3 ans.

Un audit de maintien sera effectué chaque année pour préparer le renouvellement du certificat une fois les trois ans passés.