Search
Close this search box.

Obtenir un diplôme d’ostéopathie : une belle opportunité !

Facebook
Twitter
LinkedIn

L’ostéopathie s’est progressivement imposée comme une discipline de choix pour traiter de nombreux troubles fonctionnels du corps humain. Allant des douleurs musculaires aux troubles respiratoires, elle offre une alternative holistique qui considère la personne dans sa totalité. L’intérêt croissant pour cette approche nécessite un parcours de formation structuré pour garantir la compétence des praticiens. Ainsi, si vous envisagez de vous lancer dans cette carrière passionnante, voici tout ce que vous devez savoir sur le parcours d’accès, le contenu de la formation et les perspectives professionnelles qui vous attendent.

 

Parcours et prérequis pour accéder à la formation d’ostéopathie

 

Depuis 2007, l’exercice de l’ostéopathie est encadré par des régulations, garantissant un niveau de compétence uniforme pour tous les praticiens. La première étape pour intégrer cette profession est d’obtenir son diplôme d’ostéo, communément appelé DO. Contrairement à de nombreuses formations médicales, le DO se prépare principalement dans des établissements privés, reconnus et agréés par le ministère de la Santé. Pour y accéder, le candidat doit, au minimum, être âgé de 17 ans à la fin de l’année en cours et posséder un baccalauréat ou équivalent. Chaque école agréée a sa propre procédure d’admission, qui peut combiner une évaluation des dossiers scolaires, des entretiens et parfois même des tests. Bien que les critères varient d’une école à l’autre, une solide maîtrise des sciences, en particulier la biologie, est souvent privilégiée. Il est intéressant de noter que les étudiants ayant une première année de formation scientifique, en particulier dans les domaines de la biologie ou de la médecine, peuvent envisager une réorientation vers la formation en ostéopathie. En fonction des écoles, des équivalences ou des passerelles peuvent leur être accordées, leur permettant ainsi d’intégrer directement une année supérieure.

 

Formation en ostéopathie et perspectives professionnelles

 

Sur une durée totale de cinq années, la formation d’ostéopathe englobe un ensemble de connaissances aussi vaste que diversifié. Avec plus de 3 360 heures de formation théorique, elle couvre des domaines tels que les sciences fondamentales (anatomie, physiologie), humaines, médicales et bien sûr, ostéopathiques. L’accent est également mis sur une formation pratique clinique, représentant 1 500 heures, où les étudiants ont la chance d’interagir avec de vrais patients sous la tutelle d’un ostéopathe expérimenté. Il s’agit d’une étape cruciale, car elle permet aux apprenants de mettre en pratique leurs connaissances tout en affinant leurs compétences. Suite à ces années d’apprentissage intensif, l’étudiant reçoit le diplôme ostéopathie, témoignant de son aptitude à pratiquer l’ostéopathie avec sécurité et professionnalisme. C’est à partir de là que s’ouvrent de nombreuses portes. La plupart des ostéopathes optent pour une carrière en libéral, où ils peuvent établir leur propre cabinet ou rejoindre des collectifs de professionnels de santé. Cependant, des opportunités en tant que salarié dans des établissements de soins, structures sportives ou entreprises ne sont pas rares. L’ostéopathie est également un domaine en constante évolution, offrant la possibilité de se spécialiser, d’intégrer la recherche ou même l’enseignement.

En conclusion, l’ostéopathie est une profession en plein essor, demandant à la fois dévouement et expertise. Le parcours pour devenir ostéopathe est certes exigeant, mais il promet une carrière épanouissante, au service de la santé et du bien-être.