Search
Close this search box.

Nettoyage des bureaux : quelles obligations pour l’employeur ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Au-delà de son aspect esthétique, la propreté des bureaux est très importante pour la santé et le bien-être des salariés. En effet, un environnement de travail sain et exempt de microbes contribue à prévenir les maladies, à réduire l’absentéisme et à booster la productivité. Pour garantir un tel environnement, nettoyer et désinfecter régulièrement tous les éléments des bureaux sont essentiels. Face à ces enjeux majeurs, le Code du Travail impose à tous les employeurs des obligations strictes en matière de nettoyage des bureaux.    

 

Les obligations légales 

 

Les obligations légales imposent aux dirigeants de veiller à ce que le nettoyage des bureaux, qu’il soit effectué par un service externe ou interne, soit réalisé de manière à garantir un environnement de travail sain et sûr pour tous les collaborateurs.

 

Réglementations en vigueur

Les réglementations en la matière varient selon les pays, mais elles partagent des principes communs. En France, par exemple, le Code du travail impose aux employeurs de veiller à la santé et à la sécurité des travailleurs, ce qui inclut notamment le maintien des locaux propres et hygiéniques. L’article R4228-1 du code du travail stipule que les locaux doivent être tenus dans un état constant de propreté. De même, les normes européennes, comme la directive 89/391/CEE, obligent les employeurs à prendre des mesures pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs, entre autres la gestion de l’hygiène. Ces réglementations imposent également la fourniture d’installations sanitaires adéquates, l’élimination des déchets et la désinfection régulière des surfaces.

 

Responsabilités de l’employeur

Les employeurs ont la responsabilité de mettre en place des procédures de nettoyage adaptées et efficaces. Ils doivent également s’assurer que le nettoyage est effectué régulièrement et de manière appropriée pour prévenir les risques sanitaires. Ils doivent définir les fréquences d’entretien spécifiques, l’utilisation de produits nettoyants conformes aux normes de sécurité et la mise en place de protocoles de désinfection. En outre, ils doivent former leur personnel aux bonnes pratiques d’hygiène et de nettoyage. En cas de manquement, les employeurs sont tenus responsables des conditions insalubres, ce qui peut entraîner des sanctions légales et financières.

 

Mise en œuvre des pratiques de nettoyage

 

Cette mise en œuvre efficace est essentielle pour assurer un environnement de travail sain et productif. Les dirigeants doivent adopter des stratégies adaptées et choisir entre l’externalisation en faisant appel à un prestataire ou la gestion en interne. 

 

Stratégies de nettoyage efficaces

Afin de maintenir des bureaux propres, les stratégies efficaces doivent être planifiées. Élaborez un plan détaillé, incluant la fréquence et les zones à nettoyer. Les espaces de travail partagés, les toilettes, les cuisines et les salles de réunion doivent être nettoyés quotidiennement. Parallèlement, les bureaux individuels et autres zones moins utilisées sont nettoyés moins fréquemment, mais régulièrement.

Par ailleurs, l’utilisation de produits de lavage adaptés est également essentielle. Ceux-ci doivent être efficaces contre les germes et conformes aux normes de sécurité pour éviter les risques pour la santé des travailleurs. Les services généraux doivent également s’assurer que les équipements appropriés sont bien entretenus et utilisés correctement. 

 

Externalisation ou service interne

Les employeurs doivent décider s’ils veulent externaliser les services de nettoyage ou les gérer en interne. L’externalisation des services en faisant appel à un prestataire spécialisé dans le domaine présente :

  • des avantages : expertise professionnelle, gain de temps pour les dirigeants, équipements spécialisés et flexibilité dans les horaires de nettoyage ;
  • des inconvénients : coût potentiellement plus élevé, dépendance à une tierce partie et possible variabilité dans la qualité du service.

Parallèlement, le nettoyage par un service interne a :

  • des avantages : contrôle direct sur la qualité du nettoyage, possibilité de former les personnes employées selon les besoins spécifiques et intégration facile des procédures de l’entretien dans la culture d’entreprise ;
  • des inconvénients : nécessité d’investir dans des équipements et dans des formations, gestion du personnel d’entretien et plus de responsabilités en matière de conformité aux normes d’hygiène.