Search
Close this search box.

Expert-comptable et entrepreneur : un lien de confiance !

Facebook
Twitter
LinkedIn

création d’entreprise

Aucune règle n’engage un dirigeant d’entreprise à embaucher un expert des comptes. Néanmoins, vu les différents domaines à gérer dans une entreprise, la présence d’un spécialiste en comptabilité allègerait les devoirs de l’entrepreneur. L’expert-comptable tient donc la place d’un allié.

Découvrez l’importance du partenariat entre dirigeant et expert-comptable !

 

Que peut apporter un expert-comptable à un chef d’entreprise ?

 

Vu les compétences d’un expert en comptabilité, un entrepreneur peut tirer de lui des conseils techniques qui mènent à une bonne gestion de la société. Son expérience acquise lors de ses devoirs précédents peut vous être aussi bénéfique. Grâce à cette expérience, il détient une connaissance et un suivi plus poussés des clients de l’entreprise. Entre autres, l’ensemble de ses tâches participera au développement de la société. Par conséquent, une expertise comptable assure de nombreuses tâches qui permettent de mieux diriger l’entreprise vers des objectifs fixés. Un expert-comptable doit :

  • gérer la comptabilité de l’entreprise, observant les obligations et les normes de comptabilité ;
  • réétudier ces comptes pour conformité ;
  • établir le bilan annuel comptable et le transmettre à l’administration comptable ;
  • réaliser toutes les déclarations fiscales (TVA, IS, CFE, …) ;
  • proposer des conseils de choix, d’amélioration et de stratégie de rémunération au dirigeant ;
  • aviser ou prévenir le chef d’entreprise d’éventuelles difficultés.

D’un point de vue juridique, le comptable collabore étroitement avec le commissaire aux comptes de la société pendant l’année. Concrètement, l’expert de la comptabilité sera responsable de la structuration des registres légaux sur les titres, les assemblées et le conseil d’administration. Il est également en charge de la mise à jour des registres de titres et des procès-verbaux. De plus, le rapport de gestion annuel et le dépôt légal des rapports et des comptes sont établis sous expertise comptable.

 

Les conseils d’un expert-comptable

 

Comme l’expert-comptable s’occupe de la fiscalité, du droit social et de la gestion du personnel, il préconise  :

 

D’être vigilant dès la création d’entreprise !

C’est-à-dire qu’il faut engager un expert-comptable au début, parce que le moindre retard dans les comptes peut entraîner un surcoût à cause des mises à jour tardives. Il vous donnera des conseils en création d’entreprise.

 

Être assisté !

Le responsable en comptabilité fera aussi office de conseiller de l’entrepreneur en matière de fiscalité, de juridiction, de règlementation sociale, de gestion du patrimoine et autres.

 

Externaliser l’expertise comptable !

Pour que l’entrepreneur soit engagé dans son rôle de dirigeant, il vaut mieux qu’il délègue la tenue des comptes à un cabinet d’expertise comptable.

 

Établir la situation financière !

Quand la situation intermédiaire des finances est dressée, des corrections s’imposent si c’est nécessaire, ce qui requiert un spécialiste en la matière !

 

Priorisez les obligations fiscales !

Ces obligations sont le résultat du régime d’imposition de l’entreprise. Le comptable est capable d’assister le dirigeant dans les opérations d’optimisation fiscale.

 

Comment embaucher le bon expert-comptable ?

 

Avoir un bon expert-comptable à ses côtés est synonyme de la bonne santé de l’entrepreneuriat. Une mauvaise gestion financière peut entraîner des surcoûts tant sur le plan professionnel que sur le plan des finances privées. Avant tout, l’expert-comptable doit être réputé dans son domaine. Il doit donc avoir une expérience solide afin de parvenir à répondre aux attentes du métier et à vos exigences. Il doit savoir écouter ses clients et bien les conseiller. Entre autres, il faut qu’il soit joignable et compétent. Il sait mener à bien des expertises de comptes, mais il maîtrise aussi le droit comptable, le droit des sociétés, le droit fiscal ainsi que le droit social. Vous pouvez hésiter à engager un petit ou grand cabinet en la matière. L’un peut manquer d’organisation et l’autre peut vous coûter cher. Il est judicieux d’engager une structure composée de 10 personnes environ. Elle sera dotée d’un service social, d’un service juridique et d’experts-comptables associés.

 

Être assisté d’un expert-comptable est une très bonne initiative pour mieux diriger votre société parce qu’il peut vous apporter de l’assurance et du professionnalisme grâce à ses anciennes expériences.