Search
Close this search box.
Comment demander une avance sur salaire ?

Comment demander une avance sur salaire ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

En cas de problème financier, les employés d’une entreprise font généralement le recours à une avance sur salaire. Il s’agit d’un paiement anticipé du salaire par l’employeur. Concrètement, l’employeur accorde un paiement des heures de travail prévues, mais qui n’ont pas encore été accomplies. Cette démarche est très sollicitée par les travailleurs. Comment procède-t-on pour demander une avance sur salaire ?

Une avance sur salaire : comment la faire ? 

Pour faire une demande d’avance sur salaire, le salarié doit effectuer une demande chez son employeur. La demande, peut-être, soit écrite ou orale. Mais il est fortement conseillé de procéder de manière écrite pour conserver une trace de la demande. Par la suite, l’employeur aura le libre choix d’accepter ou de rejeter votre demande d’avance sur salaire. Notons que, contrairement à un acompte, l’avance sur salaire n’est pas un droit salarial. Donc la décision finale revient à l’employeur. Par ailleurs, il n’existe pas de montant maximum à demander lors d’une sollicitation d’avance sur salaire. Un salarié à ainsi la possibilité de demander un montant égal ou supérieur à sa rémunération mensuelle. 

Une avance sur salaire : comment se passe le remboursement ?

Une avance sur salaire aboutie doit être remboursée par le salarié. Pour ce remboursement, plusieurs possibilités se présentent au salarié. Dans la plupart des cas, ce remboursement s’effectue avec une retenue sur le salaire de l’employé durant quelques mois. La somme remboursée est marquée sur la fiche de paie du salarié. Sur le plan financier, ce remboursement s’opère par le prélèvement successif d’un certain montant sur le salaire de l’employé chaque mois. Ce montant retenu ne peut pas dépasser les 1/10e du salaire net mensuel de l’employé. Néanmoins, il existe certaines exceptions si le salarié compte rembourser son avance le plus rapidement possible. Par contre, un salarié qui ne respecte pas son engagement, sera sanctionné par une retenue successive d’1/10e sur ses salaires mensuels.