Search
Close this search box.

6 tendances qui pourraient façonner l’avenir de la cybersécurité

Facebook
Twitter
LinkedIn

La cybersécurité est un secteur en constante évolution, car les pirates et les experts en sécurité ne cessent de rivaliser pour se surpasser. De nouvelles menaces émergent en permanence, la plupart d’entre elles font d’ailleurs partie de tendances de fond auxquelles il faut se préparer pour mieux se protéger.

 

Les tendances qui vont impacter la cybersécurité

 

L’univers d’Internet et la technologie changent à grande vitesse. Ces changements vont apporter de grands bouleversements dans les usages, mais aussi dans notre sécurité en ligne. De nouveaux types d’attaques vont émerger et certaines vont se développer. De nouvelles manières de se protéger vont aussi apparaître. Néanmoins, les fondamentaux de notre sécurité devraient rester les mêmes encore quelques années :

  • des mots de passe forts et uniques ;
  • une grande vigilance face aux pièces jointes et aux liens ;
  • l’utilisation d’un VPN pour bénéficier d’un chiffrement des données et d’une grande confidentialité : un code promo NordVPN vous aidera à vous équiper de manière économique et qualitative ;
  • l’utilisation d’un antivirus à jour ;
  • l’emploi d’outils et logiciels dont la provenance est officielle.

 

L’augmentation des services et des menaces de sécurité cloud

La vulnérabilité du cloud continue d’être l’une des plus grandes tendances de l’industrie de la cybersécurité. Encore une fois, l’adoption rapide et généralisée du travail à distance à la suite de la pandémie a considérablement accru la nécessité de services et d’infrastructures basés sur le cloud, avec des implications en matière de sécurité pour les organisations. Ces services offrent beaucoup d’avantages, mais ils sont aussi une cible de choix pour les pirates. Et le coût moyen de chaque violation de données dans le cloud est de 3,86 millions de dollars.

 

La cybersécurité mobile devient une priorité

La tendance au travail à distance accélère également la croissance du mobile. Pour les télé-travailleurs, il est normal de basculer entre une gamme d’appareils mobiles, tels que des tablettes et des téléphones, en utilisant des réseaux Wi-Fi publics et des outils de collaboration à distance. Par conséquent, les menaces mobiles continuent de croître et d’évoluer. Les menaces mobiles incluent les logiciels espions, les exploitations de failles de sécurité critiques des appareils, des logiciels malveillants mobiles avec divers scénarios d’application possibles, allant des attaques par déni de service distribué (DDoS) au spam par SMS et au vol de données.

 

L’incertitude du métavers

Il y a des experts qui pensent que les projets métavers n’aboutiront pas et seront considérés comme une expérience ratée d’ici 2030. Tandis que d’autres experts pensent que nous devons accélérer l’innovation politique pour suivre les nouveaux problèmes de confidentialité et de sécurité qu’un métavers entièrement réalisé posera. Le champ des bouleversements en matière de cybersécurité est alors immense et façonnera de manière certaine, notre façon de gérer notre sécurité en ligne.

 

L’essor des rançongiciels

Les ransomwares ou rançongiciels ne sont pas une nouvelle menace puisqu’ils existent depuis environ deux décennies, mais ils sont en pleine croissance. On estime qu’il existe maintenant plus de 120 familles distinctes de ransomwares, et les pirates sont devenus très habiles à dissimuler le code malveillant. Les ransomwares sont un moyen relativement facile pour les pirates d’obtenir des récompenses financières, ce qui explique en partie leur essor. Toutes les analyses tendent à montrer qu’ils vont encore progresser en nombre, en nature et en sophistication. Ils devraient donc influer encore longtemps sur notre cybersécurité.

 

L’expansion accélérée de l’Internet des objets (IoT)

L’Internet des objets (IoT) en pleine expansion crée davantage d’opportunités pour la cybercriminalité. L’Internet des objets correspond aux appareils physiques, en dehors des ordinateurs, des serveurs et des téléphones, qui sont connectés à Internet et peuvent partager des données. On estime que d’ici 2026, 64 milliards d’appareils IoT seront installés dans le monde. La tendance au travail à distance contribue aussi à cette augmentation. Tant de dispositifs supplémentaires modifient la dynamique et la taille de ce que l’on appelle la surface de cyberattaque, c’est-à-dire le nombre de points d’entrée potentiels pour les acteurs malveillants. En conséquence, les attaques IoT font partie des tendances de cyberattaques qui vont progresser.

 

Les attaques d’ingénierie sociale vont devenir plus intelligentes

Les attaques d’ingénierie sociale comme le phishing ne sont pas de nouvelles menaces, mais sont devenues plus troublantes. Les attaquants ciblent maintenant les personnes qui se connectent au réseau de leur employeur depuis leur domicile, car ils constituent des cibles plus faciles. En plus des attaques de phishing traditionnelles contre les employés, il y a également eu une augmentation des attaques ciblant les dirigeants organisationnels. Le phishing par SMS, parfois appelé « smishing », gagne aussi en importance, grâce à la popularité des applications de messagerie telles que WhatsApp, Slack, Skype, WeChat et autres. Les attaquants utilisent ces plateformes pour tenter d’inciter les utilisateurs à télécharger des logiciels malveillants sur leurs téléphones. Une autre variante est le phishing vocal, également appelé « vishing », qui a pris de l’importance dans le piratage. Des pirates se faisant passer pour du personnel informatique ont appelé des représentants du service client et les ont amenés à donner accès à un outil interne important. Le vishing a été utilisé pour cibler de nombreuses entreprises, y compris des institutions financières et de grandes entreprises. On peut s’attendre à ce que ces techniques se développent et façonnent durablement de nouveaux aspects de notre cybersécurité et nous amènent à développer de nouveaux comportements pour se protéger plus efficacement.