Search
Close this search box.

La fabrication de cuves en PEHD (polyéthylène) et PP (polypropylène)

Facebook
Twitter
LinkedIn

La fabrication de cuves en PEHD et en PP est un processus complexe. Il nécessite une connaissance approfondie des caractéristiques de ces matériaux plastiques. Ce guide vous permettra d’en apprendre davantage sur le polyéthylène et le polypropylène. Il vous apportera aussi des détails sur le processus de fabrication de cuves PEHD et PP.

 

Qu’est-ce que le PEHD et le PP ?

 

Le polyéthylène et le polypropylène sont deux types de plastiques. Ils sont largement utilisés dans la fabrication de cuves. Ces matières plastiques offrent de nombreux avantages. Ceux-ci en font des choix privilégiés pour ce type d’application. Ils sont avant tout des thermoplastiques. Cela veut dire qu’ils peuvent être ramollis par la chaleur et solidifiés à basse température. C’est donc tout le contraire des thermodurcissables qui se solidifient irréversiblement lors de leur formation. Ces deux matériaux sont largement utilisés dans de nombreuses industries. Cela en raison :

  • de leur résistance chimique ;
  • de leur rigidité ;
  • de leur résistance mécanique ;
  • de leur faible coût.

Ils peuvent résister à de nombreux produits chimiques. C’est notamment le cas des solvants, des acides et des bases : cela en fait des matériaux appropriés pour stocker une grande variété de substances. Vous pourrez trouver une large sélection de produits auprès d’un fabricant de cuves PEHD et PP

 

Le processus de fabrication des cuves en PEHD et PP

 

La granulation des matières premières

Le processus de fabrication des cuves en PEHD et PP commence par la granulation des matières premières. Le polyéthylène et le polypropylène se présentent sous forme de granulés. Ils sont fondus dans une extrudeuse à haute température. Elle est généralement entre 180 et 250 degrés Celsius. Cette fusion permet d’obtenir une résine liquide. Celle-ci peut être modifiée avec des additifs tels que des colorants, des stabilisants UV, des antioxydants ou des agents ignifuges. Ces additifs améliorent les propriétés du matériau final. Cela en lui conférant une meilleure résistance à la corrosion. Le matériau final profite aussi d’une meilleure durabilité ou d’une meilleure résistance aux hautes températures.

 

Le moulage de la résine

Une fois la résine liquide obtenue, elle peut être moulée selon différentes techniques. Par exemple, pour la fabrication de cuves en PEHD et PP, l’injection ou le soufflage sont des procédés couramment utilisés. Dans le cas de l’injection, la résine liquide est injectée dans un moule et elle se solidifie pour prendre la forme désirée. Pour ce qui est du soufflage, une préforme en forme de tube est d’abord chauffée. Ensuite, elle est soufflée avec de l’air comprimé pour lui donner la forme souhaitée.

 

Les traitements supplémentaires

Une fois que les cuves en PEHD ou PP sont formées, elles subissent généralement des traitements supplémentaires. Cela pour améliorer leurs propriétés mécaniques. Par exemple, la résistance aux chocs peut être augmentée en ajoutant des agents de renforcement. Cela peut inclure les fibres de verre ou les charges minérales. De plus, la cuve peut être traitée avec des revêtements spéciaux. Sa résistance chimique ou sa résistance à l’abrasion sera ainsi améliorée.